Demie perle chinoise

Le cinéma d’animation français n’a rien à envier à celui des américains ou des japonais, il est capable de perles magnifiques. Alors quand j’ai entendu parler de ce 108 rois démons, j’avais hâte de voir ça. 

108 rois démons

108 rois-démon de Pascal Morelli

Note: 11,5/20

Synopsis: Dans la Chine médiévale, un empereur est assassiné par des rois-démons, son ministre prend sa place en attendant que le prince grandissent. Mais le ministre veut régner sur le trône toute sa vie. C’est alors qu’un vieux sage décide d’enlever le prince et de le confier à une bande de brigands au grand cœur.
Malheureusement je suis assez mitigé sur le film pourtant si l’on regarde bien, ce n’est pas un film déplaisant à regarder. L’action se situe durant la Chine médiévale et raconte l’exil et la reconquête d’un trône qu’un jeune prince chinois orphelin a perdu à cause d’un intendant machiavélique. Le jeune prince aidé par un vieux sage céleste va reprendre son trône aidé par une bande de brigands au grand coeur que la rumeur fait appeler rois démons.
Le point fort du film est son ambiance, elle est respectueuse de cette image longtemps retranscrite par la Shaw Brothers et ces films d’arts martiaux tout en gardant cet aspect de conte. De la musique aux costumes en passant par l’apparence physique (peau, yeux) le respect est là. Les personnages sont attachants et bien distincts.
Mais hélas le scénario ne suit pas vraiment les personnages, pendant une bonne quarantaine voir cinquante minutes, la mise en place est quelque peu confuse, voir bordélique. Et elle n’est malheureusement pas aidé par sa réalisation, trop statique. En effet les 3/4 du film la caméra filme l’action comme un simple spectateur gentiment assis, ce qui fait que les quelques combats qui parsèment les 108 rois-démons paraissent mous et sans le moindre souffle épique, poétique, majestueux des films d’arts martiaux. Et ce ne sont pas les scènes de dialogues qui diront le contraire, qui sont également très plates et assez ennuyeuses.
Mais le film démarre vraiment quand le prince rencontre sa “garde personnelle”, là le film prend une nouvelle dimension et l’alchimie prend enfin.
Pourtant ce point faible peut être vu comme un point fort car étrangement on se dit qu’en live 108 rois-démons réalisé par Tsui Hark donnerait certainement un super film et donnerait alors toute la dimension poétique à cette histoire.
Alors certes 108 rois-démons n’est peut être pas un grand film d’animation français, par contre son ambition, son esthétique et le fait de raconter une histoire venu de très loin d’un autre temps sont à applaudir. Mitigé oui, mais dans le bon sens en espérant que cela donne des idées pour la suite.

Alexis du Ciné@lex

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s