Une belle brochette de salauds

Les huit salopards c’était vachement bien, c’est certainement le film de Tarantino le plus sanglant qu’il ait jamais réalisé (même la séquence de combat dans Kill Bill 1 c’est du pipi de chat à côté) mais cela reste un bon film. 

les-8-salopards-header

Les 8 salopards de Quentin Tarantino
Avec Jennifer Jason Leigh, Samuel L Jackson, Kurt Russel, Tim Roth, Michael Madsen, Walton Goggins, Bruce Dern, Demian Bichir

Note: ♥♥♥

Synopsis: huit personnes sont coincées dans une auberge par un blizzard violent. Parmi ces huit personnes, un chasseur de primes mène sa prisonnière à la potence, mais il soupçonne que un ou des complice(s) sont là pour la délivrer. Bientôt une nuit sanglante se profile.

Les huit salopards a connu depuis son annonce, un développement quelque peu houleux. Tout d’abord le scénario a fuité sur internet (j’ai téléchargé l’exemplaire en PDF mais jamais lu), Quentin Tarantino avait même pensé à ne plus s’y atteler, le financement du film a été compliqué. Mais au final le film s’est fait et Tarantino s’en sort bien.

Les huit salopards est un western certes, mais c’est également un film d’horreur ultra sanglant façon Evil Dead. Le film crée un univers propice à l’isolement et à la paranoïa façon The Thing de John Carpenter avec une montée en tension accrue.

En cela Les huit salopards a tout d’un film d’horreur sans le côté fantastique.Au delà de cet aspect purement cinématographique, Les huit salopards est un joli hommage au western italien de Leone et Corbucci: on peut y voir des références à Le grand silence de Corbucci avec cet environnement montagneux, enneigé et finalement dangereux. Mais aussi Et pour quelques dollars de plus avec notamment un revolver qui rappelle l’arme de prédilection du Colonel Mortimer (joué par Lee Van Cleef). D’un point de vue de la réalisation, Tarantino adopte une approche clairement à la Sergio Leone avec ces plans larges, ces plans serrés sur des gueules de cinéma. Avec un soupçon de Hitchcok dans la tension et la paranoïa. Et à la Carpenter avec cet univers dépouillé, à l’ambiance horrifique (sans le côté surnaturel)  

Niveau acteurs et actrice, c’est bon de revoir Tim Roth (j’avais cru au départ que c’était Christopher Waltz, ils se ressemblent les deux) il y’a une petite référence à Mister Orange (l’ironie de QT), et il est vraiment dans son rôle, Michael Madsen qui montre sa capacité à jouer un personnage très ambigu. Et Walton Goggins est génial en redneck. Mais Kurt Russel, Samuel L Jackson sont vraiment géniaux et ont un vrai côté personnage de Leone avec de vraies gueules authentiques. Mais Jennifer Jason Leigh est la meilleure, elle est diabolique, presque possédée et son personnage en bave.

Pour ce qui est du scénario, si on retrouve l’habituelle structure non linéaire composée en chapitres, il y’a une forme d’inégalité, le chapitre 3 étant trop long par rapport au reste des chapitres. Même si il reste intéressant et constituant un tournant dans la dramaturgie de l’intrigue. Car après ce chapitre 3 le film embraye sur un rythme plus soutenu, plus nerveux, plus dynamique et une atmosphère de film d’horreur gore, avec un déferlement de violence bien sanglant. Par contre si le scénario est bien structuré, les dialogues sont trop longs et pompeux, il n’y a pas une vraie séquence de dialogue culte, on retient plus facilement la violence.

Quant à la musique de Ennio Morricone, elle n’est pas épique, elle est plus angoissante et austère qui intervient toujours au moment propice.

En conclusion, malgré ses 2h48 de métrage, le spectateur ne risque pas de s’ennuyer devant le huitième film de Tarantino. Et pour tout dire, Les huit salopards m’a réconcilié avec son cinéma et son univers particulier. Un bon film et donc un bon QT.

Alexis du Ciné@lex

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s