La petite fessée

50 nuances de Grey. Oui j’ai vu ce truc vendu comme sulfureux et patati et patata. En fait c’est une sorte de Twilight qui touche du bout du petit doigt le monde du cuir noir et du SM. Pourquoi un tel plantage ? Une telle arnaque ?

371396

50 nuances de Grey de Sam Taylor-Johnson 

Avec Dakota Johnson, Jamie Dornan

Note: ♥

Synopsis: une jeune étudiante en littérature interviewe un jeune milliardaire et fini par en tomber amoureuse. Ce dernier va l’entrainer dans le monde du SM (non je déconne on voit que dalle de ce monde)

Adapté d’un roman au succès international (dû notamment à une surmédiatisation), 50 nuances de Grey le film se voulait sulfureux, repoussant les limites dans l’exploitation du sexe, du sadomasochisme sur grand écran. Et si le film a très bien démarré lors de ses premiers jours de sortie cinéma, la baisse de fréquentation des spectateurs démontre une certaine déception du résultat final. Pourquoi ?

Ce n’est pas la faute de Dakota Johnson qui est un très bon choix (belle, naïve, un peu niais parfois) mais pour tout le reste. Le film est assez frileux en terme de séquence SM, pourtant Dakota Johnson est mise à nue assez souvent, mais il n’y a pas une montée en tension de ces séquences qui ne sont qu’au nombre de 2 et de plus de courte durée: ça se résume à une fessée avec une cravache et ensuite “on fait l’amour bébé” en levrette quand même, pour que ça fasse plus SEX.

Et pour certains cinéphiles curieux de voir quelqu’un mettre une fessée avant de la “baiser” il existe un film pornographique français des années 70 qui s’appelle subtilement “La fessée” et qui montre un homme mettre une fessée à une femme avant de la baiser (ne demandez comment je sais ça, j’ai mes sources).

Le scénario est digne d’un Twilight avec en prime une séquence ridicule de “je suis vierge… dépucèle moi car tu es l’homme de ma vie”. La réalisation de Miss Sam Taylor-Johnson (madame Kick Ass dans la vraie vie) est assez pauvre en idée de mise-en-scène. Bien sûr les symboles phalliques sont présents avec une lourdeur des plus gênantes. D’ailleurs en parlant de lourdeur, la palme revient à ce fameux personnage de Chrisitan Grey que l’on fait passer pour une bête de sexe aux penchants retords, la vérité ? C’est un gros beauf qui fait des allusions lourdingues pour dire qu’il est une sex machine. Et pour décrédibiliser la chose, ils ont donné le rôle à un acteur trentenaire. 

Oui on voit des tétons roses, des fesses blanches, un torse imberbe, mais pas de poils pubiens ou de quéquette à l’air. Pour un film qui se veut sexuel c’est râpé. Et le cuir, le fouet et les menottes, sortez des jumelles à grossissement pour bien les voir.

Alors certes par moment la photo est jolie, Dakota Johnson est vraiment très jolie mais c’est peu en vue des “promesses” sulfureuses de cette adaptation d’un roman dit “hot”. Et je me demande si le roman est si hot que ce que les gens prétendent. 

Bref tout ce tapage pour rien. Au fait 50 nuances de Grey était déjà sorti au cinéma. Si…dans les années 80…et ça s’appelait “9 semaine 1/2”.

Alexis du Ciné@lex

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s