L’homme et le fusil

Attention film ultra polémique mais film ultra sans concession et violent. Ce American Sniper risque de mettre de l’huile sur le feu étant donné que les ennemis sont exclusivement des combattants intégristes de confession musulmane.

American-Sniper

American Sniper de Clint Eastwood  avec Bradley Cooper 

Note: ♥♥♥♥

Synopsis: il s’agit de l’histoire du plus grand sniper de l’histoire de l’armée américaine nommé Chris Kyle qui fut connu sous le nom de “La légende”. De son enfance à sa mort en passant par la seconde guerre en Irak, le parcours d’un homme et non d’un héros.

Et pourtant Clint “The God” Eastwood ne se montre pas non plus tendre avec son personnage. Un héros à multi facette: aimé et adulé par ses partenaires, ennemi juré pour ses adversaires, modèle pour son frère, mari aimant mais mari distant. Clint Eastwood démontre que l’on peut avoir l’apparence d’un héros mais rester un humain avec ses qualités et ses défauts. American Sniper s’ouvre sur une scène incroyablement tendue (scène qui a servi à la bande annonce du film) pour ensuite montrer le parcours de Chris Kyle de son enfance à son intégration dans les SEALS pour ensuite le montrer dans sa quête de battre le sniper plus dangereux que lui.

Le personnage de Chris Kyle est superbement écrit et montre bien l’homme et non le héros qu’il représente pour certains. Dans ce personnage, Bradley Cooper non seulement à les épaules pour lui donner vie, mais pour le rendre tel qu’il est : complexe et attachant. Tout le film se base sur son point de vue et si parfois les choix qu’il fait semble cruels, il les assume avec conviction.

Et pour cela, Clint Eastwood réalise un film très tendue, alternant ces moments de guerre avec ces moments de tendresse mais qui ne sont que des facettes. On ressent le trauma, l’adrénaline du combat, la souffrance. Clint Eastwood maitrise sans le moindre problème les scènes de combat qui sont loin d’être filmées caméra à l’épaule par un vieux grabataire.

Au contraire, elles sont posées comme… des scènes de gunfight sorties d’un western italien. Ca se regarde, ça s’observe avant de déchainer les enfers avec une violence inouïe. La violence est d’ailleurs d’une brutalité qui fait mal au ventre.

Clint Eastwood montre que ce n’est pas un amateur de la violence bête et méchante (une scène réellement pénible à voir ne contredira pas mais chut). Et si polémique il y’a sur la représentation des méchants dans le film ne pas oublier : point de vue du héros.

Pour finir American Sniper est un retour réussi pour Clint Eastwood après des essais quelque peu moins concluants depuis le grand Gran Torino.

Et une fois de plus le Dieu Clint Eastwood démontre qu’il est loin d’être un amateur de la gâchette facile et de la violence mais qu’il est un être humain complexe…comme Chris Kyle.

Alexis du CIné@lex

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s