Le jour sans fin

Edge of tomorrow, le nouveau film de Doug Liman (réalisateur du 1er épisode la trilogie “Jason Bourne” et de “M. et Mme Smith”), est sorti hier sur les écrans de cinéma. Alors que dire de ce film qui est entrain de se planter-il faut le dire-au box office ? Et bien il s’agit d’un simple blockbuster estival rempli d’action, d’humour et mené tambour battant par un duo de bons acteurs dont le très égocentrique Tom Cruise.

Image

Edge of tomorrow de Doug Liman 
Avec Tom Cruise, Emily Blunt, Bill Paxton

Note : ♥♥♥

L’histoire raconte le combat acharné entre les humains et des extraterrestres appelés Mimic, du point de vue d’un officier le commandant Bill Cage qui meurt et ressuscite le jour même où il débarque sur les côtes françaises (en Normandie), il sera aidé tout au longs de ses nombreuses résurrections par une femme le sergent Rita Vrataski.
Edge of tomorrow est l’adaptation du manga All you need is kill de Hiroshi Sakurazaka (scénario) et Yoshitoshi Abe (dessin) mais on peut y voir (et d’ailleurs c’est aussi évident à voir qu’un majeur levé en direction d’un abruti) un remake science-fictionnel de Un jour sans fin. Si vous vous attendez à un film sérieux et bourrin de la part de Edge of tommorow, vous risquez d’être un petit peu déçu. Alors certes le film est bourrin (y’a rien qu’à voir le débarquement en Normandie) mais il y’a un second degrés qui se dégage de ce film.
Tout d’abord l’humour vient du personnage de Tom Cruise, le commandant Bill Cage, qui est un trouillard de première qui n’aime pas se salir les mains et qui par, tous les moyens, tente de ne pas aller se battre (d moins dans les 1ères minutes du film) puis l’humour se reporte sur les nombreuses morts parfois débiles du héros et de ses tentatives de ne pas mourir (écraser par une voiture ou autres) et ensuite par l’intermédiaire de personnages secondaires complètement tarés (comme le sergent Farrell) qui répète encore et toujours les mêmes répliques.
Sinon au niveau personnages, ce sont tous des personnages assez haut en couleur. Bill Cage est un espèce d’enfoiré lâche et peureux au début qui devient au fur et à mesure courageux et héroïque. Ensuite il y’a Rita Vrataski, une combattante érigée au rang de héroïne par la propagande armée qui non seulement est une combattante hors pair mais également une femme très sexy (regardez ses entraînements et sa façon de se remettre debout et ne dites pas, vous les mecs, que ça ne vous a pas titillé le pantalon).
Dans les rôles principaux, Tom Cruise et Emily Blunt sont bons et arrivent à donner vie et personnalité à des personnages assez standardisés.
D’un point de vue technique, Edge of tomorrow est un film classique dans sa réalisation… alors certes on a le droit à de superbes scènes d’action (le débarquement en Normandie, le combat final épique) mais rien qui puisse clouer le spectateur à son siège. Beaucoup de scène ont été déjà vu et revu (la blague à deux balles). Par contre en ce qui concerne l’esthétique du film, c’est un mélange entre réalisme et fantaisie qui fonctionne parfaitement. Il y’a le réalisme historique (on évoque quand même les deux guerres mondiales) et la science fiction (via les créatures et le design des armures). Les SFX sont très bons, les Mimic sont classes et les scènes de cités dévastées sont super bien faites.
Au final, Edge of tomorrow set un chouette blockbuster estival plaisant à regarder… un amuse gueule comparé au prochain déferlement robotisé de Transformers 4: Age of destruction.
Alexis du Ciné@lex

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s