It’s a kind of magic

Insaisissables. La suite de Intouchables (désolé mais si personne n’a fait cette blague alors je suis le roi de la blague) ? Très sérieusement, le film est bon, voir très bon. Louis Leterrier retrouve les grâces du public avec ce divertissement magique. 

Image

 

Insaisissables de Louis Leterrier

avec Jesse Eisenberg, Woody Harrelson, Mark Ruffalo, Mélanie Laurent, Isla Fisher, Dave Franco, Michael Caine et Morgan Freeman

 

Note: ♥♥♥♥

Quatre magiciens, doués dans leur domaine, sont conviés par une personne à réaliser des casses dans le monde entier sans bouger de là où ils sont et de plus en direct. Le FBI, un démonteur de tour de magie et un homme d’affaire puissant veulent mettre la main sur eux.

Insaisissables est servi par un très bon casting avec en tête un Jesse Eissenberg excellent, il retrouve son camarade Woody Harrelson de Zombieland et tous les deux continuent de s’envoyer des vannes à tout bout de champs et qui fonctionnent sur le public. Isla Fisher charmante dans le rôle de la magicienne sexy mais classe, Dave Franco, le frère de James, est quelque peu sous exploité et son personnage n’est pas forcément intéressant… dommage. Par contre Sir Morgan Freeman est toujours génial, interprétant un démonteur de tour de magie, il donne une dimension cool et légère à un personnage qui aurait pu être soit très cliché- c’est à dire excentrique- ou trop méchant. Lucius Fox représente ? Non… mais Morgan Freeman est vraiment très bon. Son partenaire Michael Caine, bien que peu présent à l’écran, est lui aussi savoureux mis son personnage est très vite oublié en cours de route, pas assez menaçant hélas. Mark Ruffalo est un très bon choix dans le rôle de l’agent du FBI, complètement à côté de la plaque et quelques fois humilié par ses collègues et ses supérieurs. On félicitera le réalisateur des 2 Transporteurs d’offrir un petit rôle à José Garcia (ça fait mouche sur les spectateurs) et Mélanie Laurent est très jolie dans son rôle d’agent d’Interpole et son duo “good cop bad cop” avec Mark Ruffalo fonctionne bien. Les personnages de ce film, qu’ils soient bons ou mauvais, sont attachants et sympathiques.

Le scénario fonctionne comme un film de braquage mais avec toujours le souci de l’illusion, on peut même s’étonner que les scénaristes ou producteurs n’aient jamais exploité les magiciens dans les films de braquage, ce qui fait que le réalisateur redonne de l’intérêt au film à chaque fois que ce dernier commence à s’essouffler. L’illusion un thème pleinement exploité par Louis Leterrier grâce à sa réalisation mais aussi dans son scénario. Bien que conventionnelle, notamment avec ficelles narratives assez grosses (revenir sans cesse sur tel ou tel détail, on comprend rapidement que cela aura une importance à la fin du film), le scénario embarque le spectateur, émerveillé ou sceptique, dans un univers dont il doit résoudre les mystères, comme il le ferait devant un tour de magie, jusqu’à ce qu’il découvre la révélation.

Quant à la mise en scène du réalisateur du Choc des titans, elle s’est améliorée, alors le montage est quelque peu sur-découpé et il aurait été préférable un montage plus souple et classique que 15 plans à la seconde pour montrer des gens faire un mouvement.

Mais quand il faut filmer la magie, et donc l’illusion, Louis Leterrier réussit le coup de nous révéler une mise en scène très poétique et totalement maitrisée et le spectateur est émerveillé comme un gosse devant ces tours de magie. Visuellement le film est très beau, et les tours de magies sont très bien réussis (le coup de l’illusion cinéma/tour de magie est exploité à fond) et regorgent d’originalité.

On sent que le côté action ne l’intéresse pas, et qu’il a parfaitement compris qu’il doit se mettre au service de l’oeuvre, pour que cette dernière puisse vivre enfin.

Le parallèle entre la magie et le cinéma est évident mais il fonctionne car le plaisir du réalisateur a pris le pas sur les désirs des producteurs.

Premier vrai succès de son réalisateur depuis longtemps, Louis Leterrier confirme qu’un réalisateur français peut réussir à Hollywood mais aussi offrir une vrai patte et une vraie vision de metteur en scène. On peut même pousser un cri de cocorico car Leterrier n’a pas réalisé son film en 3D post-production.

Alors certes on peut chipoter sur un scénario qui use jusqu’à l’usure de gros artifices narratifs, certains acteurs sont sous exploités (Dave Franco et Michael Caine sous exploitées) et le final est dégoulinant de niaiseries. Par contre le casting cinq étoiles est très bon, très bien choisi, les duos fonctionnent parfaitement, le scénario est prenant et la mise en scène enfin maitrisée. Insaisissables reste un film de divertissement… comme un tour de magie qui nous fait tournoyer la tête et quand il prend fin le magicien nous lance un splendide “Magique”. Après tout ceci n’est qu’une illusion.

Alexis du Ciné@lex

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s