L’homme qui venait d’ailleurs

Man Of Steel est un film dont le verdict, à chaud, pencherait pour la déception… mais…mais…en attendant énormément ce film et en ayant en mémoire le film de RIchard Donner, on peut se dire “ce film est nul” pourtant il est clair que le film de Snyder cherche à se démarquer et à dire “Man Of Steel est Man Of Steel”. 

Image

Man Of Steel de Zack Snyder

Avec Henry Cavill, Russel Crowe, Michael Shannon, Amy Adams, Kevin Costner, Lawrence Fishburne

Note : ♥♥♥

Il n’est pas possible de comparer une œuvre qui est implantée dans la mémoire collective des gens pour de nombreuses raisons (la musique, Christopher Reeve) et une oeuvre qui vient tout juste de naître. L’histoire de Man Of Steel se concentre sur la première aventure de Superman. Il doit combattre le général Zod qui veut transformer la Terre en nouvelle Krypton, celle ci détruite il y a plusieurs année de cela.

J’ai apprécié de nombreuses choses dans Man Of Steel: le nouveau Krypton, le général Zod et ses renégats (crédibles, charismatiques, et badass), le look de ce nouveau Superman/Clark Kent/Kal-El, Jor-El, la bataille finale démentielle (à côté Avengers c’est du pipi de chat), la façon dont est structuré le scénario (on pourrait dire que c’est digne d’un graphic novel dans le même style que Watchmen, avec des scènes qui visuellement renvoient au film et à la BD), le thème principal de Man Of Steel. Le ton du film est très adulte (malgré le placement d’une ou deux petites blagues carambar). La mise en scène de Snyder est radicale, et il faut accrocher dès le début, fini les images au ralenti (ça aurait pu le faire), et certains plans renvoient au Superman original (Superman survolant la Terre par exemple).

Par contre certains dialogues sont mauvais voir ridicules, voir même inutiles (genre balancer comme ça en plein combat “il arrive en compagnie de superman”), que le film passe à côté de nombreuses choses comme par exemple: les scènes dans la forteresse de la solitude et l’entrainement de Kal-El pour devenir superman sont un peu courte. Le montage de ce film est peu être le défaut du film car si on veut raconter une histoire autant prendre son temps quitte à repousser le moment ou Kal-El devient ce qu’il est. Mais le moment le plus émoustillant, le plus frissonnant reste la fin, où superman devient superman/Clark Kent. Visuellement somptueux, Man Of Steel est un film qui ne méritait pas la conversion en 3D: inutile et ternissant l’image, elle n’implique pas le spectateur dans cet univers. Quoi qu’il en soit Snyder a fait un boulot quand même remarquable et il retrouve les faveurs du public, quant à Nolan… et bien je pense que l’univers des super héros devrait se cantonner à financer et à ne pas s’impliquer dans le scénario. Pour le casting, les choix sont plutôt judicieux: les pères de Kal-El sont biens choisis, Kevin Costner n’est pas si présent que ça mais il représente la morale, Russel Crowe est beaucoup plus présent, plus une sorte de guide spirituel, Henry Cavill fait un superman très convaincant, Amy Adams n’est pas trop mal (elle fait un peu trop romantique, mais c’est personnel) et Michael Shannon est excellent en général Zod (loin d’être un méchant, il agit comme celui qui a la solution). Man Of Steel me laisse un goût amer mais j’en attendais tellement qu’il y a une part de déception. Attention, il faut outre passer le film de 1978 pour apprécier Man Of Steel.

Alexis du CIne@lex

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s