Faisons un rêve

Hier soir sur TF1, il était diffusé pour la première fois Inception un des plus grand succès de l’année 2011. Ce projet fou et ambitieux du réalisateur Christopher Nolan a la particularité d’être un blockbuster au concept intriguant mais risqué. Inception aurait pu très bien être un flop si l’on y réfléchit bien.  Mais est ce que Inception tient toutes ses promesses ? Que penser de ce film ? Voici l’avis.

Image

Inception de Christopher Nolan

avec Leonardo di Caprio, Marion Cotillard, Ellen Page, Cillian Murphy, Ken Watanabe

Note: ♥♥♥♥

Projet ambitieux mais flou, dévoilé à travers des teasers ne révélant pas la nature du film jusqu’à une bande annonce à peu près clair.

Inception est le film auquel Christopher Nolan rêvait depuis longtemps.

Est ce que le film en vaut le détour? OUI. Est ce un film ambitieux? OUI. Est ce un film qui se laisse pénétrer facilement par le spectateur? NON!

Pour la bonne raison qu’une seule vision ne suffit pas à se faire une idée de la notion métaphysique, philosophique du rêve, de la réalité et de l’entre-deux (l’abstraction).

D’un postulat de base pourtant simple: un homme, Dom Cobb (Leonardo DiCaprio) est engagé par un puissant homme d’affaire Saito (Ken Watanabe) pour faire renoncer un futur héritier d’une puissance multi-nationale Robert Fisher (Cillian Murphy) à cet empire par le rêve.

Mais comme rien ne se passe comme prévu, Dom, aidé par un groupe volontaire, se trouvera plongé dans un monde de rêve presque réel.

Il ne faut pas croire que Inception est facile. Non! Inception est torturé, bizarre, fascinant, envoûtant, effrayant mais aussi spectaculaire.

Bienvenue dans un monde où tout est permis mais aussi où tout à des règles à ne pas enfreindre: créer un monde imaginaire peut se retourner contre vous, tout comme apercevoir en l’espace d’un battement de cil un souvenir pouvant détruire la perception du rêve.

Dom Cobb connaît ces règles mais il ne les suit pas, car il recherche bien plus: ses enfants, restés aux Etats Unis, il ne veut pas voir leurs visages dans l’esprit des gens car pour lui ces choses sont fausses.

Pendant tout le film, Dom sera confronter à cette image presque aussi terrifiante que voir le fantôme (ou pas) de sa femme (Marion Cotillard à la fois belle, envoûtante, torturée et effrayante que le film) voulant l’empêcher de venir à bout de son désir le plus cher.

Et si vous pensez que cela a l’air compliqué, Christopher Nolan se refuse à simplifier son histoire, les propos scientifico-métaphysique car dans le monde de l’imaginaire il n’existe pas q’un rêve mais plusieurs et tous sont emprunt à torturer l’esprit des personnages et à déstabiliser encore plus le spectateur.

Car si dans la 1ère partie du film (très polar noir) où la caméra est posée, où Dom Cobb explique les principes de l’inception, dans la 2ème partie est déstructurée tout en étant parfaitement structurée, ce qui veut dire: tout en brouillant les pistes au spectateur pour lui empêcher de réfléchir et de se reposer, Christopher Nolan doit être sûr que chaque partie du labyrinthe est parfaitement cohérent pour créer un instant de cinéma MEMORABLE où la notion de temps est fondamentale sinon la mission nous achève sur les rotules et est un échec pour nos protagonistes (en clair cette 2ème partie, sous ses dehors de film d’action, parle des rêves et ses réflexions sont poussées au paroxysme).

Brouillon tout cela? Allez voir le film, vous n’en reviendrez pas.

La mise en scène de Nolan se montre supérieur à Dark Knight (vous pensiez que c’était le top niveau?), cette fois ci Nolan se montre plus ambitieux, se refusant de traiter chaque séquence différemment, les scènes d’actions sont aussi esthétiques et tendue qu’une conversation entre Leonardo et Marion.

Chaque scène se montre plus spectaculaire que la précédente jusqu’à un dernier 1/4 d’heure tétanisant (remarquez, on s’en est déjà pris plein la gueule avant).

Christopher Nolan réussit à tutoyer le somptueux 2001 l’Odyssée de l’espace, avec des idées de mise en scène encore plus folles (et que vous avez entre-aperçue).

Les acteurs sont excellents et réussissent à faire ressortir la complexité de leur personnage respectif: mention spéciale à Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard et Cillian Murphy.

Bref Inception est comme un film “intimiste” où le thème principal est l’acceptation du deuil et que les personnages recherchent un but qui leur permettra de réussir à surmonter la douleur et à avancer dans leur vie.

A moins que ceci ne soit que le rêve utopique, idéalisé d’une vie réelle que personne ne connaîtra jamais… mais comme Christopher Nolan a si bien brouiller les pistes du réel, du rêve et de l’abstrait, nous sortons du cinéma sur les rotules en espérant que la vie que nous vivons n’est qu’un rêve… ou pas.

Alexis du Cine@lex

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s