THE GAGA REBOOT

The amazing Spider-Man de Marc Webb
avec Andrew Garfield, Emma Stone 
Image

Note: ♥

Le scepticisme me guettait depuis un bon moment sur ce film, que ce soit le désistement de l’équipe d’origine (pas Sam Raimi, Tobey Maguire, Kirsten Dunst), son visuel (le look de ce spider man me paraissait bizarre), son casting (Andrew Garfield… voilà quoi) et un tournage chaotique (reshootage après la fin du tournage officiel), donc The amazing spider-man sentait pas bon.
Et le résultat à l’écran est confirmé: The amazing spider man est mauvais. L’histoire reprend ce qui a déjà été fait dans le 1er Spider-Man mais en moins bien et en un peu plus “adolescent”. Peter Parker (Andrew Garfield) est élevé depuis son plus jeune âge par son oncle Ben et sa tante May, il est martyrisé par Flash Thompson et est secrètement amoureux de la belle Gwen Stacy; mais ce quotidien morose est bouleversé quand Peter Parker est mordu par une araignée mutante lui conférant des pouvoirs et Peter Parker va devenir Spider Man.
On efface tout et on recommence, mais en moins bien. En effet ce reboot de Spider Man n’a pas d’âme et ressemble plus à un film de studio et de producteurs que d’un vrai film de réalisateur (car il faut le reconnaitre Sam Raimi avait insufflé à la fois un esprit comic book dynamique, de vrais enjeux dramatiques tout en donnant une âme à son, ses films) malheureusement la réalisation de ce film a été confié à Marc Web. Bien que doué (500 jours ensemble était très bien) Marc Webb semble ne pas avoir insufflé la même originalité que son 1er film.
Il se contente finalement de filmer de manière mollassonne un teen movie à la sauce Twilight où les rares instants d’action sont pompées sur la mise en scène de Sam Raimi (caméra aérienne libre suivant les déplacements de Spider Man) et donnent l’impression que ces scènes ont été ajouté sur demande du studio tant le film semble souffrir de dédoublement de la personnalité: scènes d’exposition ennuyeuses, amourette neuneu et peu crédible et ensuite scène d’action aux envolées épique et quasi iconique (mais pompées sur le travail de Sam Raimi). De nombreuses idées et scènes sont directement repiquées sur celles du 1er Spider Man (l’attaque du méchant sur le pont, Spider Man qui se découvre face à des civils, l’aide de ces derniers envers Spider Man) mais sans en donner un sens iconique (Spder Man est l’anger gardien, le protecteur de New York).
Pour ce qui est des personnages, ils sont très mal développés.
A commencer par Peter Parker/ Spider Man qui ne ressemble plus à cet adolescent effacé, introverti, timide très attachant mais à une sorte d’Edward Cullen qui pour montrer que c’est un garçon rebelle se cache sous sa capuche et fait du skate board (et par extension il envoie bouler son oncle et sa tante), son côté humoristique est juste mal exploité. D’ailleurs oncle Ben et tante May ne sont plus ses personnages très affectueux que nous aimions tant dans les Spider Man mais des sortes de vieux aigris capricieux (tante May adorable dans les films de Sam Raimi se trouve être moins liée avec Peter Parker dans The amazing). Quant à Gwen Stacy, interprétée par Emma Stone ravissante, son rôle est purement et simplement un rôle superficiel, elle se contente de balader son joli minois durant tout le film, à sourire et à embrasser son Peter Parker… bref Gwen Stacy, personnage important dans le comic book, ne sert à rien dans le film.
Le méchant du film, le docteur Connors est un méchant à la psychologie peut travailler, dès qu’il se transforme en lézard, le voici qu’il rêve de transformer la population en reptile (un peu moyen comme ambition) mais surtout le docteur Connors en lézard et juste ridicule et peu crédible (CGI mal fichu et voix qui rajoute énormément en débilité).
Spider Man ? Honnêtement son look n’est pas mal (finalement) sa silhouette est plus élancée que dans lSpder Man 1,2,3 et même si Peter Parker crée les bracelets à tisser (chose qui existe dans la BD) dans le film cela ne rend pas si bien sur écran et il aurait fallu garder l’idée que Peter Parker avait cette capacité dès qu’il a été mordu (logique car une araignée sait tisser dès sa naissance).
Les effets spéciaux sont juste passables mais par moment semblent inachevés (les lézards et salamandres sont pas crédible pour un sou) et parfois ridicule (un rat lézard d’une profonde connerie et des SWAT lézards à faire rire les abrutis).
Scénaristiquement, le film est mal écrit, fait l’impasse sur des moments capitaux (la vengeance Peter Parker vite oubliée) pour se concentrer sur l’aspect le moins intéressant (les hormones travaillent beaucoup Peter et Gwen) en oubliant les moments clés de la psychologie de Spider-Man/Peter Parker (la mort de Gwen Stacy non présente) et le côté sombre de Spider man/ Peter est édulcoré pour ne pas choquer ou ennuyer les petits enfants.
Au final The amazing spider-man aurait pu être bon si le film avait eu une identité, une âme propre à lui mais il n’est qu’un film de studio fait dans la précipitation pour de l’argent, et si il y a une suite espérons que cette fois les producteurs retourneront 7 fois leur cerveau dans la tête avant de lancer en production une possible suite, pour l’instant The amazing spider man est mauvais et peut être le pire film de l’année.
ps: film vu en pas 3D.

Alexis du Cine@lex

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s